Réflexions des Parents d'Elèves

Ce forum se veut un lieu d'échange de formation et d'information entre tous ceux qui se sentent concernés par le devenir de l'élève.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  Aller sur le site de la FCPE nationaleAller sur le site de la FCPE nationale  
FCPE VOSGES - 4 QUAI DES BONS ENFANTS - 88000 EPINAL - TEL 03.29.82.43.91 - VISITEZ NOTRE NOUVEAU SITE INTERNET / http://88.fcpe-asso.fr/ -
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Nombre de visiteurs :
Horloge
Navigation
 Accueil
 Forum
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Stats
Partenaires
forum gratuit Annuaire des forums
Tchat Blablaland
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Statistiques
Nous avons 72 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est cjdr

Nos membres ont posté un total de 1614 messages dans 918 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 59 le Jeu 24 Fév 2011 - 19:51

Partagez | 
 

 Rentrée 2011 : à quel prix ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FCPE Vosges

avatar

Nombre de messages : 1642
Localisation : VOSGES
Date d'inscription : 24/03/2005

MessageSujet: Rentrée 2011 : à quel prix ?   Mar 6 Sep 2011 - 13:17

COMMUNIQUE DE PRESSE
Epinal, le 5 septembre 2011

Rentrée 2011 : à quel prix ?





Le ministre de l’Education nationale assure que « tout va bien » en cette rentrée 2011. Mais qu’entend-il par là ? Tient-il uniquement compte du fait que 95% des classes ont bien un enseignant devant elles ce lundi 5 septembre ?

Au prix de la dégradation des conditions de scolarisation des élèves.

Au prix de l’éviction du système des enfants et des jeunes hors scolarité obligatoire : le taux de scolarisation en maternelle est en baisse et, cette année encore, de très nombreux jeunes sont sans affectation à ce jour.

Au prix de l’absence de viviers de remplaçants dans de nombreuses disciplines et même en primaire, puisque de nombreux remplaçants sont nommés dans une classe à l’année pour « boucher les trous ».

Au prix du renoncement à la lutte contre l’échec scolaire, les dispositifs d’aide aux élèves en difficulté, les dédoublements de classes, étant les premières variables d’ajustement.

Au prix du renoncement à la politique de l’éducation prioritaire et au principe de « donner plus à ceux qui ont moins », les établissements en difficulté se voyant retirer des moyens alors que les établissements favorisés en gagnent.

Au prix de la hausse des effectifs par classe, rendant toujours plus difficile le travail et les conditions de vie des élèves et des enseignants.

Et que fait-il des 600 000 enfants qui représentent les 5% restant ?

Et les 14 000 nouvelles suppressions de postes dans l’Education nationale déjà annoncées pour 2012 par le gouvernement viendront encore noircir le tableau et aggraver la situation.

Non, monsieur le ministre, ne dites pas aux dizaines de milliers d'enfants qui n’iront pas en maternelle et à leurs parents que « tout va bien ».

Ne dites pas aux élèves entrant en 1ère technologique et aux redoublants de terminale qui sont sans affectation que la rentrée est « techniquement réussie ».

Ne dites pas aux élèves qui ne peuvent pas choisir une option « faute de place » - comprenez « faute de prof »- que la rentrée est réussie, ni aux élèves de la voie professionnelle qui ont été orientés dans une filière qu’ils n’ont pas choisie, là encore « faute de place », que tout se passe bien.

En collège, rien n'a été prévu pour faire face en 6ème à l'afflux des

35 000 élèves supplémentaires nés en 2000, hormis... des centaines de suppressions de postes !

En lycée, les « ajustements de la rentrée » ne conduisent qu’à l’orientation par défaut. Ce sont les élèves qui paient le prix des conséquences de votre politique de réduction des moyens.

C’est pourquoi la FCPE appelle à continuer de signer sa pétition « De l’ambition pour l’Ecole publique ! », à s'adresser aux députés, sénateurs et candidats aux sénatoriales, pour rétablir les postes nécessaires à la réussite de la rentrée et de l'année scolaire, à créer partout des comités de Salut public pour la défense de l’Ecole de la République.

C’est pourquoi elle s’associe à la mobilisation intersyndicale du 27 septembre dans l’Education nationale et invite ceux qui le peuvent à se joindre aux manifestations organisées ce jour-là.


Contacts presse :
Paris :

Laurence Guillermou
FCPE
01.43.57.16.16
Epinal :
Paul RAOULT
FCPE Vosges
06.81.64.25.55

FCPE vosges



_________________
Heures de cours perdues ?

Signalez tout remplacement de cours non effectué sur le site : http://ouyapacours.fcpe.asso.fr/

Revenir en haut Aller en bas
http://fcpe88.forumactif.com
 
Rentrée 2011 : à quel prix ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel prix voulez-vous mettre pour des stylos G&C ?
» Moldavite: à partir de quel prix est-elle vraiment efficace?
» Recherche Playmobil
» vendue.Merci
» Bonjour à tous [présentation d'Emily]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réflexions des Parents d'Elèves :: Le conseil départemental des Vosges :: Communiqués de presse-
Sauter vers: